Les avantages de suivre une formation en taxi à Lyon

Rédigé par John - - Aucun commentaire

De nos jours, la profession de chauffeur de taxi présente quelques débouchés pour les conducteurs. En effet, un conducteur de taxi peut soit être un salarié dans une entreprise de transport, soit devenir son propre patron et assurer les différentes tâches soi-même, soit être chauffeur-locataire. Cependant, devenir un bon conducteur nécessite le suivi de plusieurs formations en taxi à Lyon pour être compétitif et monter en compétences. Nous allons voir les divers avantages procurer lorsqu’on suit une formation taxi à Lyon.

La gestion de son comportement

La conduite de différentes catégories de personnes requiert un savoir-être de la part du chauffeur. Lorsqu’on suit une formation en taxi, les modules présentés dans certaines académies enseignent aux conducteurs la façon de se comporter avec leurs futurs clients et surtout de rester courtois et polis dans toutes les circonstances. Les conditions dans lesquelles on travaille s’avèrent parfois difficiles comme le stress occasionné par la conduite, le travail de nuit ou lors des jours fériés, et l’obligation de s’asseoir pendant des heures dans sa voiture augmente le taux d’anxiété de certaines personnes. Aussi, savoir gérer son calme et très important et le suivi des formations en taxi permet d’anticiper ces évènements et de connaître l’enjeu du métier.

La règlementation professionnelle

Le suivi d’une formation taxi à Lyon permet aux élèves de connaître toutes les règles relatives à ce métier. Aussi, il est informé par rapport aux équipements dont sa voiture doit disposer comme le GPS, le terminal de paiement, le système d’information de trafic à utiliser et bien d’autres. Mais, il peut choisir également entre les trois types de statut qu’il peut avoir et qui lui seront le plus bénéfiques lorsqu’il entre dans le métier, à savoir : un artisan, un chauffeur locataire ou un chauffeur salarié.

L’obtention d’une carte professionnelle

Pour pouvoir exercer librement dans le métier et devenir un professionnel, le chauffeur de taxi doit avoir une carte professionnelle. Pour cela, réussir à l’examen du certificat de capacité professionnelle de nombreuse fois en une année est nécessaire. C’est pourquoi il est bénéfique de suivre une formation taxi à Lyon, afin de mieux se préparer à ce ou ces examens et de le réussir. La carte professionnelle s’obtient trois mois après une demande au préalable de votre part.

Les performances linguistiques et autres supports

En suivant une formation en taxi, vous avez la possibilité d’améliorer vos niveaux de langue. En effet, les éléments de formation contiennent des remises à niveau en anglais par exemple, ou aussi, un module pour aider à maitriser le français. Une bonne performance linguistique est donc primordiale dans ce secteur et suivre une formation vous aide à combler les lacunes ou à améliorer votre niveau pour offrir la satisfaction à votre future clientèle. De plus, d’autres supports pédagogiques comme le secourisme ou la topographie permettent d’améliorer votre attitude face à la situation qui se présente face à vous, et de trouver rapidement les solutions adéquates en cas de problèmes avec un client ou sur la route. 

Classé dans : Formation - Mots clés : aucun

Quelle location de vacances choisir en bordure de mer ?

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Faire un séjour dans un endroit idyllique n’est jamais de refus pour échapper à un rythme effréné du quotidien. Et lorsqu’on choisit un emplacement en bordure de mer, on est souvent confronté à un grand choix d’hébergement. Pourtant, les meublés de tourisme restent un choix judicieux et annoncent des vacances placées sous le signe du Soleil.

Lire la suite de Quelle location de vacances choisir en bordure de mer ?

3 villes marocaines idéales pour un citytrip à la rentrée

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

La rentrée est la période idéale pour effectuer un citytrip au Maroc. Les voyageurs peuvent choisir les 3 meilleures villes du pays comme prochaines destinations. Il s’agit de Marrakech – sa première ville touristique, Rabat – sa capitale et Tanger – la porte vers l’Europe.


Marrakech, connue sous le nom de ville rouge

Toujours en ébullition, Marrakech est la ville la plus visitée du Maroc. Son cœur, la place Jemaa el Fna, reste animé de jour comme de nuit. De nombreux hôtels et restaurants sont implantés à proximité. Lors d’un citytrip dans cette ville, plusieurs lieux touristiques peuvent être visités dont la mosquée Koutoubia, l’école coranique Ben Youssef et le Palais El Badi. Ils seront moins fréquentés à la rentrée. Ceux qui recherchent un hébergement de charme peuvent séjourner au sein d’un riad de la médina. Ils seront ainsi à proximité du souk, un endroit riche en couleur où les visiteurs n’auront aucun mal à trouver de nombreux souvenirs avant de quitter le Maroc. Pour circuler en centre-ville, il est plus facile de se déplacer en taxi. Un véhicule de location n’est indispensable que lorsqu’on envisage de faire un road trip ou de visiter un site touristique se trouvant à l’extérieur de la ville.

Rabat, la capitale du pays

Rabat possède de nombreux atouts par rapport aux autres villes du pays. C’est dans cette localité que le Palais Royal est implanté. Le mausolée du roi Mohammed V quant à lui se trouve non loin de la Tour Hassan, bien visible à travers la ville grâce à son minaret de 44 mètres de haut. D’autres endroits comme la nécropole de Chellah et son fameux jardin ainsi que la Kasbah des Oudayas sont aussi à voir lors du séjour. Le meilleur hôtel de Rabat offre une magnifique vue sur la rive du fleuve Bouregreg. Les visiteurs pourront profiter de leur séjour pour faire un saut dans la ville de Salé, sa jumelle. Un réseau de tramway relie les deux régions, facilitant ainsi le transport.Sa médina et son souk  ne sont pas aussi importants que ceux de Marrakech mais ils méritent le détour.

Tanger, une ville nordique du Maroc

Tanger est considérée comme la porte d’entrée vers le continent européen du fait de sa situation géographique. En effet, cette ville portuaire se trouve à une quinzaine de kilomètres des côtes espagnoles. Elle est bordée par l’océan Atlantique d’une part et par la mer Méditerranée d’autre part. Les visiteurs peuvent flâner dans sa médina, visiter sa kasbah ou encore se perdre dans ses souks pour dénicher la perle rare. Classée parmi les meilleures stations balnéaires du pays, c’est l’endroit rêvé pour se cocooner. Hammam traditionnel, sauna, massages orientaux, enveloppement corporel et d’autres soins sont disponibles dans les spas des établissements hôteliers de la ville afin de bien se préparer pour la rentrée.

 

Petit guide des plus belles adresses et trésors cachés de Marrakech

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

Marrakech cache de nombreux trésors que les touristes pourront explorer lors de leur prochain voyage. Ces lieux d’exception, ces boutiques originales et ces restaurants insolites feront le bonheur de ceux qui recherchent avant tout l’authenticité.


Les lieux d’exception à visiter une fois à Marrakech

La ferme de cactus Thiemann ne fait pas partie du circuit touristique habituel. Se trouvant en périphérie de la ville ocre, ce magnifique endroit a pu voir le jour grâce à l’initiative de Hans Thiemann, un ingénieur allemand passionné de botanique. Il abrite plus de 150 espèces de cactus, faisant de lui la plus grande ferme de ce type sur le continent africain. La visite de ce lieu magique se fait uniquement sur rendez-vous.

Le Mellah est la seconde adresse de la liste. Ce quartier juif se trouve au cœur de Marrakech et pourtant, il donne aux voyageurs l’impression d’entrer dans une ville à part entière. On y trouve des maisons authentiques dont les portes sont ornées d’étoiles de David et les balcons tournés vers lesruelles malgré leur étroitesse.  Le cimetière deMiara avec ses tombes de forme arrondie mérite également le détour.

Le dernier endroit secret de Marrakech est le centre culturel Dar Bellarj, se trouvant au cœur de la médina. L’entrée, située non loin de la medersa Ali Ben Youssef, n’est pas facile à repérer. Cette galerie entourée d’une cour ombragée abrite de nombreuses expositions au cours de l’année. Photographie, œuvres d’art des artistes locaux, tatouages berbères, etc. y sont visibles selon la saison.

Où trouver la perle rare dans la ville ocre ?

La galerie d’HassanHajjaj se trouve dans son riad Yima. Cet artiste contemporain s’est inspiré d’Andy Warhol pour créer ses œuvres. Ses mains féériques peuvent transformer un objet insolite en une création d’exception. C’est le cas d’un panneau de signalisation routière qu’il a reconverti en table. Ses œuvres sont visibles dans sa galerie à Marrakech mais également à Londres.

Si on a le temps, pourquoi ne pas s’évader vers Amizmiz. Cette petite ville se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la ville ocre. Il faudra y aller le Mardi car c’est le jour du marché. C’est l’endroit rêvé pour trouver la perle rare puisque tous les artisans berbères des villages voisins s’y rendent pour vendre leurs créations.

Pour décorer sa maison, investir dans des vêtements de créateur ou trouver des produits de beauté de qualité issus du terroir, il faut se rendre dans la zone industrielle de Sidi Ghanem. De nombreux ateliers et boutiques spécialisées y sont implantés dont le fabricant de bougie artisanale Côté Bougie et la créatrice de mode Laurence Leenaert.

Adresses pour bien manger à Marrakech

Lors du séjour dans la ville ocre, sortez des sentiers battus et rendez-vous à l’établissement Le Trou au Mur. C’est le restaurant d’un hôtel de Marrakech, le riad Farnatchi, qui a su perpétrer la tradition en servant à sa table des plats anciens comme le tihane ou le poisson au four aux citrons confits et aux vermicelles. 

L’allée des méchouis se trouve dans la médina de Marrakech. C’est un endroit atypique où plusieurs stands proposent de l’agneau cuit dans un four souterrain. Lorsqu’elle est à point, la viande tombe toute seule des os et dégage une senteur très parfumée. C’est aussi à cet endroit que l’on peut déguster les meilleurestanjias et tête de mouton rôtie de la ville.

L’Amal Center a vu le jour grâce à Nora Belahcen Fitzgerald. Ce n’est pas un restaurant ordinaire puisque ceux qui le souhaitent peuvent y suivre un cours de cuisine et déguster son chef œuvre à la fin. Cet organisme à but non lucratif participe également à la réinsertion sociale des femmes marocaines en difficulté financière en leur proposant des cours gratuits pendant 6 mois.

 

Droit immobilier : comment bénéficier d’une assistance juridique ?

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Le droit est une discipline résolument vaste qui vise à maintenir l’ordre, la paix et l’équilibre au sein d’une société. Il intègre tous les secteurs d’activité et s’applique à n’importe qui que ce soit des personnes morales ou physiques, des particuliers ou des entreprises. Et lorsqu’on parle de bien immobilier, la notion semble prendre un tout autre sens qu’il convient de solliciter une assistance juridique. Le point.

Lire la suite de Droit immobilier : comment bénéficier d’une assistance juridique ?

Fil RSS des articles