Location d'appartement : ordonnez, réalisez vos désirs.

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

Bien constituer son dossier, prévoir les conditions de locations et le type de contrat vous permettront un séjour optimisé !

Du montage du dossier de location à l'entrée dans le bien, plusieurs étapes vous attendent : à vous de faire les bons choix pour entrer dans l'appartement dont vous rêvez !


Le dossier de location : sécuriser le bailleur lors de la location d'appartement


Pour sécuriser votre demande de location, deux éléments sont à prendre en compte, bien renseigner son dossier, et rassurer son bailleur avec des références notamment.

Le bailleur type, lors d'une location d'appartement vous demandera une copie de la pièce d'identité, les trois derniers bulletins de salaire, un document d'imposition et un RIB. Ce minimum doit être rassemblé au plus vite, aussi est-il bien d'en posséder des copies prêtes à l'usage, pour produire rapidement le dossier et sécuriser votre position sur l'éventuelle liste d'attente des locataires.

Pensez à bien vous renseigner sur l'appartement que vous visez : cette location appartement est-elle dans vos tarifs ? Comment est le voisinage (préférez une visite en fin de journée, pour repérer d'éventuels problèmes de bruit liés à la présence des autres habitants) ? Et quand vous le visitez, quel est l'état des équipements ? Faites couler l'eau pour vérifier la pression et si l'eau chaude vient rapidement. Comment est la luminosité, et l'orientation ? Y a-t-il un défaut d'humidité ? Le mode de chauffage et l'isolation sont également des points importants à surveiller, car la note peut être très salée surtout pendant l'hiver. Bien se renseigner pour louer un appartement dans de bonnes conditions.

Après une première visite, et pour améliorer vos chances de décrocher la location appartement, vous avez l'occasion de compléter votre dossier. Si la loi interdit de demander certains documents, rien ne vous empêche de les glisser dans votre dossier de demande de location d'appartement. Ainsi, votre CV, un contrat de travail et des recommandations (de votre banque, de votre ancien bailleur), et même une quittance de loyer de votre logement actuel rassureront votre bailleur potentiel et donneront un coup de pouce à votre demande de location appartement.

Le rendu du dossier aujourd'hui peut aller assez loin, surtout dans les grandes villes, où l'accès au logement voit s'établir une concurrence assez vive entre les locataires prospectifs d'une location appartement. Ainsi on peut recommander l'écriture d'une page de garde au dossier, voire la rédaction d'une lettre de motivation. C'est le sens du détail et le fait de donner envie qui départage les dossiers, lorsque la pression pour louer un appartement devient très forte.

Les aides au contrat de location appartement


Suivant votre situation familiale et vos revenus, vous pouvez bénéficier d'aides louer un appartement. Le logement doit être votre résidence principale.

Les Allocations Logement (ALS et ALF) sont versées sous conditions (les modalités sont assez complexes), si vous êtes sous-locataire ou pour louer un appartement. Vous devez résider sur place (logement principal) au moins 8 mois dans l'année. Ces aides vous permettent de voir plus grand lors du choix d'une location d'appartement.

L'Aide Personnalisée au Logement ou APL plus commune, est versée par la CAF. Là encore cela concerne votre location d'appartement en tant que résidence principale (vous avez une chance de toucher l'allocation en étant propriétaire). La location d'appartement doit de plus être conventionné (il doit faire l'objet d'un contrat entre le bailleur et l'Etat et répondre à des conditions de location précises). Cette aide est gérée par la Caf, et les conditions d'attribution sont revues chaque année. Consultez le site Caf.fr pour plus d'infos pour louer un appartement.

Action Logement propose également des aides à la location appartement, suivants plusieurs critères (nouveau contrat de travail, fin de contrat, logement pendant une période de formation, logement post-retraite. Pensez à consulter leur site sur Actionlogement.fr ! Ils gèrent également le LOCA-PASS, une aide au dépôt de garantie, remboursable par la suite.

Les types de contrats de location d'appartement

Vous n'êtes pas seul pour louer un appartement, quel est le cadre règlementaire ? Cela dépend de votre relation avec votre co-locataire ! Si vous êtes simplement colocataire, ou bien en relation (pacs, concubinage, mariage). La loi Alur du 24 mars 2014 fixe la définition légale de la colocation et complète les dispositions existantes.

La loi Alur donne également aux concubins pacsés la cotitularité du bail d'habitation pour louer un appartement. Pour les colocataires, le bail peut être unique pour tous les locataires, ou un document signé indépendamment, un pour chaque locataire depuis la loi Alur.

Le bailleur, d'un naturel méfiant, insère le plus souvent une clause de solidarité pour le paiement du loyer lors de la location appartement. De cette manière, le locataire partant reste redevable du loyer. C'est pourquoi en tant que locataire vous devriez rayer cette clause de votre contrat pour louer un appartement dans de meilleures conditions.

Si vous êtes en couple, le statut est plus avantageux pour les locataires mariés que pour les concubins. Le couple marié est automatiquement cotitulaire du bail de location d'appartement. Ils sont tous deux responsables du paiement du bail, et si l'un des époux fait défaut, l'autre peut récupérer la totalité du bail.

Pour le couple pacsé, en cas de défaut la possibilité de reprendre le bail dépend du bailleur, qui peut refuser. Cela rend hasardeux le fait de louer un appartement à deux, surtout si le colocataire restant n'a pas les ressources pour reprendre la location. Les pacsés n'étant pas forcément solidaires lors de la location appartement, le bailleur inclut souvent une clause de solidarité pour le règlement du loyer.

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot oiehxx ? :