Métier de couvreur, les mesures de sécurité requises

Rédigé par Jose Daphinel - - Aucun commentaire

Le travail de couvreur est un métier à haut risque. La majorité de son travail se passe en hauteur et le plus souvent dans des conditions assez discutables. Il doit avoir une santé de fer pour faire face à ces conditions de travail qui pour la plupart du temps est très éprouvant non seulement pour le physique, mais aussi pour le mental. Il ne doit pas avoir peur du vide, être réactif et le plus important, être vigilant durant ses mouvements en hauteur afin d’écarter les risques d’accident grave ou mortels. Sa sécurité et celui des personnes présentes sur le chantier doit être sa principale préoccupation tout au long de ses travaux.

Les règles de sécurité pour éviter les dangers du métier de couvreur

Pour assurer sa sécurité et celles des personnes environnantes, ce couvreur dans le Seine-Maritime par exemple, respecte certaines règles. De plus, il suit à la lettre toutes les normes de sécurité sur un chantier.

Sur le chantier, les risques d’accident sont très fréquents. Les incidents les plus courants sont les cas de chutes, que ce soit la chute de matériel ou les chutes en hauteur. Cela est accentué par la toiture en pente, car la moindre glissade peut mener à une chute du haut de la toiture. Pour remédier à tout cela, il est important d’organiser en premier lieu son espace de travail. Organiser ses instruments de travail et se doter des bons équipements qui permettent de limiter les chutes d’outils. Le couvreur doit toujours porter un casque lorsqu’il travaille que ce soit sur un échafaudage ou au sol. Ceci doit être fait afin d’amortir les chocs à la tête pendant les chutes que ce soit du haut d’un toit à cause d’une glissade ou au sol à cause d’une chute d’outils.

Deuxièmement, il faut aussi s’assurer de la fiabilité des dispositifs de sécurité mis en place afin de garantir sa propre sécurité. Pour cela, il doit toujours veiller à vérifier et revérifier tous les dispositifs comme les sangles de sécurité ou les filets anti-chutes afin de s’assurer leur bon fonctionnement en cas d’incident. Cela permet d’écarter les accidents mortels dus aux chutes. Ces types de matériel doivent aussi être de bonne qualité afin de pouvoir travailler en toute sérénité.

L’attention, la clé pour une intervention sans risque au toit

  On peut avancer que pour exercer le métier de couvreur il est important d’avoir une force mentale exceptionnelle, car étant donné que c’est une profession à haut risque, un moment d’inattention peut couter la vie à couvreur. De ce fait, être couvreur est un métier manuel, requérant une force physique et mentale importante. En effet, il faut qu’il soit bien concentré et attentif tout au long de son travail.

En effet, un couvreur doit être attentif à son environnement de travail. Pendant ses déplacements sur la toiture, il doit veiller à ne pas s’appuyer sur une surface fragile susceptible de céder sous son poids et s’assurer que ses sangles de sécurité sont bien fixées. Dans certains cas, il peut arriver que le toit cède sous le poids du couvreur à cause de l’état de délabrement de la structure. Pour éviter cela, il doit penser à bien évaluer l’état d’une toiture avant de s’y aventurer. Il faut aussi que le couvreur s’assure que la partie de l’échafaudage où disposer l’échelle est assez solide et stable pour supporter son poids. Ces mesures permettent non seulement de ne pas aggraver l’état de la toiture, mais aussi de ne pas se blesser ou se tuer en effectuant un geste inconsidéré.

En somme, le métier de couvreur est un métier très dangereux, car pendant son travail, il s’expose à des risques d’accident grave, voire même mortel, dans la plupart des cas. Pour se prémunir de ces accidents, il doit suivre certaines règles de sécurité.

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot fluo ? :