Qui peut recourir à un conseiller patrimonial Grenoble ?

Rédigé par Valentina - - Aucun commentaire

Il vaut mieux passer par un conseiller patrimonial à Grenoble quand on envisage de faire un placement ou de gérer des investissements plus ou moins importants. En effet, nombreuses sont aujourd’hui les personnes qui font appel à un tel professionnel.


Alors, quelles sont les prestations d’un conseiller patrimonial à Grenoble ? Qui peut faire appel au service d’un tel professionnel ? Combien coûte sa prestation ? Voici notre guide pour en savoir plus à ce sujet.

Quelles sont les prestations d’un conseiller patrimonial à Grenoble ?

On entend par conseiller patrimonial Grenoble  un professionnel dont le rôle est de gérer le patrimoine de son client. Dans ce cas, il peut opérer dans divers domaines, comme la préparation de succession, le volet fiscalité, la transmission de succession, etc. Puisque ces opérations nécessitent des compétences particulières, le gestionnaire de patrimoine doit bénéficier du statut de conseiller en investissement financier ou CIF. En tant que professionnel de son secteur d’activités, il doit également disposer des compétences spécifiques en termes de fiscalité et de droit. Malgré cela, le conseiller en gestion de patrimoine ne peut pas remplacer un juriste, un avocat, un expert comptable, un assureur, un notaire, un banquier, etc.   Il est amené à coopérer avec l’ensemble de ces spécialistes, en organisant leur moment et leur domaine d’intervention. Le conseiller en patrimoine opère à la manière d’un médecin généraliste de finances personnelles. Le but en est nombreux :

  • L’optimisation de la fiche d’impôts ;
  • L’augmentation de la capacité d’épargne ;
  • La préparation de la retraite ;
  • La transmission du patrimoine aux descendants ;
  • Etc.

Qui peut faire appel au service d’un conseiller patrimonial à Grenoble ?

Certaines personnes pensent que les prestations d’un conseiller patrimonial Grenoble ne s’adressent uniquement qu’aux millionnaires. En réalité, les personnes concernées sont plus larges. Tout d’abord, le spécialiste peut agir non seulement pour le compte d’un particulier, mais également pour un professionnel. Qui plus est, ce qui compte c’est plutôt l’épargne et non le patrimoine ou le revenu. Un particulier même en ne gagnant que 4 000 € par mois, mais qui parvient cependant à mettre de coté 500 € par mois est par exemple à même de faire appel aux services d’un conseiller patrimoine. Cette personne a plus besoin de recourir à un conseiller en gestion de patrimoine qu’une autre qui possède un revenu de 9 000 €, mais qui le dépense entièrement.

Par ailleurs, l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine est indispensable dans le cas d’une personne qui ne dispose que très peu de revenu et qui n’arrive pas à épargner, tout en ayant un patrimoine important. Ce dernier peut être un pécule constitué lors de la période d’activité ou un héritage. Tel est aussi le cas d’un particulier ou d’un professionnel qui envisage de placer des sommes excédant les quelques dizaines de milliers d’euros. L’intervention du spécialiste est également nécessaire dans le cas d’une personne dotée d’un patrimoine immobilier constitué de plusieurs biens d’investissement locatif.

Comment se rémunère un conseiller patrimonial à Grenoble ?

Le conseiller patrimonial Grenoble peut se rémunérer de deux manières selon son statut : conseiller en gestion de patrimoine (CGP), ou conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI).

En effet, le CGP se paie avec des honoraires sur certaines prestations, comme le bilan patrimonial, par exemple. Le montant de tels honoraires peut varier d’un spécialiste à un autre. Il va généralement de 150 € à 500 € par heure. Outre cela, le conseiller patrimonial à Grenoble peut aussi fixer des honoraires forfaitaires annuels allant de 500 € à 1 500 € par an. Il est également possible qu’il perçoive de retro commissions liées au pourcentage de l’épargne placée ou au pourcentage du rendement de l’investissement réalisé. On peut, par exemple, citer l’achat de parts de SCPI ou le contrat d’assurance-vie.

En ce qui concerne le Conseiller en Gestion de Patrimoine indépendant (CGPI), il ne doit percevoir que des honoraires provenant de son client. Dans le souci de maintenir son indépendance, il ne doit pas obtenir des commissions provenant de ses partenaires.

Outre ces deux moyens de rémunération, il n’y a aucune réelle différence entre un CGP et un CGPI. Dans les deux cas, le conseiller patrimonial à Grenoble peut intervenir en matière d’optimisation fiscale, de courtage en assurance, de financement, de conseil en investissement, etc.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot yoxpb ? :